Nomenclature INCI (deuxième partie)

Nomenclature INCI (Deuxième partie)

girl-47193_1280

Même si nous avons vu qu’elle comporte des limites la liste INCI nous permet de décrypter les ingrédients de nos cosmétiques et voici une petite liste d’ingrédients qu’il vaut mieux éviter que ce soit pour des raisons de santé ou des raisons écologiques.

  • Les Huiles Minérales : Ce n’est pas par hasard que j’ai choisi de les citer en premier c’est parce qu’on les dans de nombreux cosmétiques conventionnels. Dérivées de la pétrochimie, elles favorisent l’hydratation de la peau car elles forment un film imperméable sur cette dernière et empêche ainsi à l’eau de s’évaporer. Je ne sais pas pour vous mais l’idée de m’enduire de pétrole (aussi transformé soit il) m’écoeure. Si elles sont « sans danger » pour l’homme  (et je dis met des gros guillemets ici )  sauf pour les personnes hypersensibles, elles représentent un véritable danger pour la planète d’autant qu’elles sont quasiment insolubles dans l’eau. On les retrouve sous les noms : mineral oil, petrolatum, paraffinum liquidum,cera microcristallina, vaseline, etc…

  • Les Parabènes : Ce sont des des agents de conservations, ils pénètrent rapidement la peau et sont reconnus pour leur interférence avec le système endocrinien (fonctions hormonales) ils sont interdits en France depuis 2011 mais ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. Pour les reconnaître sachez que leurs noms finissent le plus souvent par  « paraben » comme par exemple : methylparaben, ethylparaben, butylparaben, propylparaben, phénylparaben etc.

  • Les Polymères : Également à base de pétrole ce sont des épaississants, leur but est d’apporter une touche de douceur aux cosmétiques. Leur processus de fabrication nécessite l’usage d’une chimie lourde et polluante notamment avec du 1,4 dioxane qui est un agent cancérigène potentiel et qui de surcroît ne se dégrade pas bien une fois dans la nature. Il existe bien des polymères sans 1,4dioxane mais il nous est impossible à nous consommateurs de faire la différence entre les deux puisqu’ils portent le même nom. Les polymères apparaissent sur les étiquettes sous les noms suivants : PEG, PPG, polypropylène, -cellulose, etc.

gas-43874_1280

  • Les Silicones : Ce sont eux qui donnent un effet glissant à votre gel douche ou votre shampooing préféré. Loin de nourrir la peau ils y forment une barrière résistante. Il a été démontré qu’ils mettent plus d’une centaine d’années à se dégrader dans l’environnement pourtant on les retrouve dans quasiment tous les cosmétiques conventionnels. Ils finissent par  « one » ou « ane » comme : dimethicone. stearyl dimethicone, cyclohexsiloxane, etc.

  •  Le Sodium Laureth Sulfate : Employé massivement dans les produits moussants tels que les shampooings les gels douche, dentifrices etc. est composé puissant. Longtemps utilisé en mécanique pour nettoyer les moteurs c’est un détergent efficace et peut coûteux. Ils produisent une belle mousse irritants pour les yeux et la peau ils assèchent cette dernière et nuisent à l’organisme, de plus lorsqu’ils se retrouvent dans la nature ils mettent beaucoup de temps à être éliminés (je me demande encore pourquoi ce produit est considéré comme un produit sûr mais bon).

  • Les Parfums : C’est un de mes préférés, c’est très ironique je vous rassure, en sous ce terme peut se cacher tout et n’importe quoi environ 3000 produits chimiques sont utilisés dans la fabrication de parfums ou fragances.  Irritants, ils peuvent causés : migraines, symptômes asthmatiques, allergies et consort. Le problème c’est que lors de la fabrication ils n’y a pas seulement des produits odorants qui entrent dans la composition mais également des produits ( comme les phtalates) qui visent à augmenter la performance (sentir meilleur, plus longtemps etc.)  Sachez qu’une senteur d’origine naturelle comme les huiles essentielles sera indiquée de son nom botanique sur l’étiquette donc en latin.

bunny-160914_1280

  • L’EDTA : Mais c’est quoi cette affaire là encore ? Un autre conservateur, il est antioxygène mais malheureusement c’est aussi un polluant fort toxique on l’utilise notamment dans l’industrie du papier et la photo.
  • Le Triclosan : Agent antibactérien, antiviral il est aussi utilisé comme conservateur. Le triclosan est un produit synthétique  irritant pour la peau et les yeux. Il pénètre la peau et est suspecté de perturber le système hormonal. Il est de plus très toxique pour les organismes aquatiques.
  • Formaldéhyde (libérateurs de) : Ces ingrédients au contact de l’eau (n’oublions pas que la majorité des produits cosmétiques contiennent de l’eau) libèrent de façon lente mais continue de petites quantités de Formaldéhyde, ce qu’il faut savoir c’est que ce dernier est cancérigène reconnu, allergène, Il est naturellement présent dans la nature mais pas dans les concentrations qu’on retrouvent dans l’industrie. Si la réglementation sur la concentration de formaldéhyde est très précise il n’y en a pas sur les produits qui en dégagent. Sur les étiquettes rechercher les noms suivants : DMDM hydantoin, polyquaternium 10, quarternium 15, quaternium 18, diazolidinyl urea, imidiazolidinyl urea,methenamine, methylsothiazolinone, chlorphenesin etc. 

earth-11593_1280

Bon je pourrais continuer pendant des heures mais pour ceux veulent en savoir plus voici trois liens pour vous aider à approfondir vos recherches.

http://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/ingredients_chimiques_cosmetiques.php

http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/les-12-ingredients-a-eviter-dans-les-produits-de-beaute/

http://www.consoglobe.com/comment-reperer-ingredients-nocifs-cosmetique-cg

Je vous dis à très bientôt sachez que je suis ouverte à des suggestions d’articles si vous avez une idée vous pouvez me laisser moi un commentaire.

Nomenclature INCI (Première partie)

Nomenclature INCI (première partie)

escalator-283448_1280

 Instaurée en 1973 par les américains, devenue obligatoire en Europe en 1998 la liste INCI (ou International Nomenclature of Cosmetics Ingrédients), permet aux consommateurs de savoir ce que contiennent leurs cosmétiques. En effet la loi oblige les fabricants à lister tous les ingrédients qui entrent dans la composition de leurs produits.

Pour s’y retrouver il faut savoir deux choses importantes :

  •  Cette liste utilise deux langues le latin et l’anglais. Il est évident que si on ne connaît aucune de ses deux langues cela nécessite un peu de recherches pour savoir de quoi sont fait vos produits. Là où ça se complique c’est qu’on y retrouve également des termes botaniques, chimiques etc. On se demande parfois c’est on a pas besoin d’un master en chimie pour déchiffrer les étiquettes. Sachez qu’il vous est possible de trouver l’information et si vous avez un doute faites vos recherches avant d’acheter.
  • Les ingrédients y sont listés du plus important au moins important les 4 premiers sont ceux qui  sont présents en grande quantité, aussi si par exemple vous acheter un produit à l’huile d’argan et que cet ingrédient n’est pas cité dans les 4 premiers ingrédients votre produit contient très très peu d’argan. Les ingrédients qui ont un taux inférieur à 1% peuvent être cités dans n’importe quel ordre en autant qu’ils soient listés après ceux qui sont supérieur à 1%. 

Cette charte permet de protéger les consommateurs surtout ceux souffrant d’allergies,  mais comme elle est utilisée à l’international on peut donc acheter nos produits à l’étranger « sans craintes ». Si on prend le temps de déchiffrer les ingrédients il faut bien avouer qu’elle est utile cette liste.

showcase-603111_1280

Ok on arrête le voyage au pays du rêve car cette jolie liste possède bien des limites. En effet :

  • Sous couvert de protéger leurs recettes les compagnies ne divulguent pas le pourcentage exact de chaque ingrédient. Aussi ils peuvent jouer sur notre ignorance pour nous vanter les mérites de leurs produits puisque nous n’en connaissons pas le teneur en principes actifs. Pire des crèmes (ou tout autre cosmétique) totalement différentes peuvent pourtant avoir la même liste INCI.
  • L’origine des ingrédients n’est pas précisée aussi même s’il s’agit d’extraits de plantes on ne sait pas avec quelle méthode ou quel solvant ils ont été extraits aussi des « petits indésirables » peuvent se cacher dans des ingrédients semblant inoffensifs. Opter pour un produit biologique ou dont le fabricant fait preuve de transparence permet de s’éviter ce genre de casse tête. 
  • Certains fabricants ne sont pas toujours à jour et continuent de ne pas afficher les ingrédients de moins de 1 %, d’autres utilisent des noms obsolètes, ou encore demandent à ne pas déclarer certains produits. AH ce fameux secret de fabrication !!!
  • Mais cela va même plus loin, puisque nous sommes de plus en plus nombreux à commencer à lire les étiquettes, les fabricants ont trouvé une nouvelle manière de nous vendre des produits que nous ne voulons pas et ce tout simplement en utilisant le terme PARFUM. Ce tout petit mot pourtant si mignon, si odorant peut cacher une montagne de cochonneries. Je trouve cela aberrant car certaines marques se vantent d’offrir des produits sans conservateurs quand ceux-ci sont bel et bien présents mais sous forme de parfum. C’est ce manque de transparence qui me pousse sans cesse à faire mes propres produits et surtout à encourager les petits artisans.

C’est tout pour aujourd’hui mais je vous reviens bientôt avec la suite de l’histoire si je peux dire. Dans mon prochain article je vous parlerai des ingrédients à éviter et comment les reconnaître. Si vous voulez participer faites moi parvenir la liste d’ingrédients de vos cosmétiques je ferai un petit topo sur ce qu’ils contiennent dans le prochain article.

 

Facebook https://www.facebook.com/pages/Floralys/426826374103454?ref=aymt_homepage_panel

Twitter : https://twitter.com/Floralysworld

Pinterest : http://www.pinterest.com/floralysworld

mail : floralyscosmetiques@gmail.com

MERCI

thank-you-490607_1280

Je tenais à prendre quelques minutes pour dire merci à chacun de vous. Quand j’ai commencé ce blog je me suis dit que la seule personne qui me lirait serait mon mari et qu’il le ferait du travail pour me faire croire que j’ai des visiteurs. Aussi je suis heureuse de voir que ce n’est pas le cas. Merci pour vos « likes » ainsi que vos commentaires, j’aime vraiment échanger avec vous.

Je profite de l’occasion pour vous demander ce que vous intéresse, quels sont les sujets que vous aimeriez que j’aborde. Voulez vous plus d’articles de recettes de cuisine, ou de cosmétiques Fait maison ( Do It  Yourself) ?

Je me demandais aussi si un webinaire gratuit vous intéresserait,  si oui sur quel thème et à quelle heure ?

Au plaisir de vous lire!  Et à très bientôt.

thank-18624_640

Absolue

Fabrication d’Absolue

perfume-227100_1280

De nos jours nous sommes submergés par toutes sortes de parfums, la plupart synthétiques mais si on prend le temps de lire la liste des ingrédients on se rend compte que là aussi se cache une foule d’ingrédients imprononçables aux effets inconnus sinon néfastes pour notre santé.

Dans ma quête de toujours trouver des alternatives plus saines je me suis mise à confectionner des absolues pour parfumer mes crèmes, savons, bougies et produits  ménagers etc. Car même s’il existe des huiles essentielles on a parfois envie de senteur qui n’existe pas en huile essentielle comme la fraise ou le chocolat pour ne citer que ceux là.

Si vous vous demandez ce qu’est un absolue c’est simplement une macération dans un solvant de : plantes (feuilles,fleurs, ou racines), d’écorce, de résines (comme l’ambre), fruits, ou autres (chocolat etc.). En parfumerie on utilise principalement l’alcool. Pour les réaliser cela nécessite juste une bonne dose de patience.

DSC_0573

Matériel :

1 bocal stérilisé

1 filtre ou du coton fromage

1 bouteille en verre ambré

1 étiquette

Ingrédients :

Vodka à 40% ou 94 %

Des plantes, fruits,légumes, ou épices au choix

  1. Remplir le bocal avec les plantes choisies
  2. Ajoutez l’alcool de manière à ce que toutes vos plantes soient immergées
  3. Fermer le bocal et le conserver dans un endroit frais et sombre pendant 1 mois.
  4. Au bout d’un mois filtrer le mélange, et embouteillez dans la bouteille ambrée
  5. Et on oublie de mettre une jolie étiquette indiquant le contenu et la date de fabrication.

perfume-575709_1280 perfume-575712_1280 perfume-575713_1280

Si comme vous êtes un amoureux de la vanille je vous partage cette recette :

Ingrédients :

150 ml de Vodka à 94 %

3 gousses de vanilles

DSC_0575

Trucs et Astuces

☛ Pour ma part, même si c’est pour y mettre de l’alcool je stérilise toujours mes bocaux.

☛ J’utilise le plus souvent de la vodka à 94% mais si vous avez des fleurs délicates comme la rose ou le jasmin optez plutôt pour celle à 40%.

☛ Si au bout d’un mois vous n’êtes pas satisfait de l’odeur vous pouvez retirer les plantes et les remplacer par des nouvelles.

☛ En matière de mélange la limite c’est votre imagination . Voici quelques exemples de ce que vous pouvez utiliser :

  • clou girofle
  • des fleurs séchées ou fraîches comme la lavande ou la rose,
  • gousses de vanille
  • cannelle
  • zeste d’agrumes
  • concombre
  • basilic, thym  etc.

bath-milk-188844_1280

J’espère que vous serez inspirés, vous pouvez partager avec moi vos recettes, les utilisations que vous faites de vos mélanges. Si vous avez des questions vous pouvez me contacter en laissant un commentaire ou en utilisant un des médias suivants :

Facebook https://www.facebook.com/pages/Floralys/426826374103454?ref=aymt_homepage_panel

Twitter : https://twitter.com/Floralysworld

Pinterest : http://www.pinterest.com/floralysworld

mail : floralyscosmetiques@gmail.com

Dossier : Argile

Recettes beauté à base d’argile : Pour le visage

beauty-treatment-163540_1280

Mon dernier article portait sur les différents types d’argile. Il est possible de trouver des préparations toutes faites certaines sont très bien, il faut juste prendre le temps de lire les étiquettes, mais vous vous en doutez j’ai une préférence pour la préparation maison et en voici les raisons :

  • ça coûte moins cher
  • on peut se faire un soin totalement adapté à nos besoins et nos envies
  • quand on a un tube (ou un tout autre contenant) d’argile on doit l’utiliser dans un délai déterminé tandis que la poudre ou le morceau d’argile se conserve indéfiniment en autant qu’on les garde à l’abri de l’humidité.

Voici quelques recettes parmi mes préférées, bien entendu vous pouvez toujours remplacer l’argile indiquée dans la recette par celle qui est plus adaptée à votre type de peau.

 

Douceur Oranger :

orange-166782_1280

Ingrédients

½  cuillère à soupe d’argile Ghassoul

½  cuillère à soupe d’hydrolat de Néroli (citrus aurantium)

1 cuillère à café d’huile d’Argan

5 gouttes d’huile essentielle d’Orange (citrus aurantium)

Spécial anti-acné :

Ingrédients

½  cuillère à soupe d’argile Ghassoul

½  cuillère à soupe d’hydrolat d’Ylang ylang (cananga odorata)

1 cuillère à café d’huile d’Amande douce

5 gouttes d’huile essentielle de Tea trea (melaleuca alternifolia)

Spécial peau sensible :

chamomile-401490_1280

Ingrédients

½  cuillère à soupe d’Argile rose

½  cuillère à soupe d’Aloe vera

1 cuillère à café d’huile d’Amande douce

5 gouttes d’huile essentielle de Camomille allemande (Matricaria recutita)

Spécial anti-rides : 

wild-carrot-592584_1280

Ingrédients

½  cuillère à soupe d’Argile jaune

½  cuillère à soupe d’hydrolat de Patchouli (Pogostemon cablin)

1 cuillère à café d’huile d’Argan

5 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse (Helichrysum italicum)

5 gouttes d’huile essentielle de Carotte (daucus carota)

 

Fabrication : Quelque soit la recette il suffit de verser les ingrédients dans un bol et de les mélanger. Si la consistance ne vous convient pas vous pouvez toujours rajouter un peu de liquide. Rien de bien technique, par contre quand on prépare de l’argile il ne faut pas utiliser de métal car il se produit une réaction chimique qui fait perdre à l’argile une bonne partie de ses propriétés. Certains recommandent de ne pas utiliser le plastique honnêtement je ne sais pas pourquoi. Personnellement je privilégie le bois et le verre.

Application : appliquer sur le visage en évitant le contour des yeux et garder 5 à 10 minutes. Puis rincer soigneusement et appliquer une crème hydratante.

  • Si vous sentez des sensations de picotements ou de tiraillements et ce même avant le 5 minutes il est temps de retirer le masque.
  • Si l’argile sèche avant le temps indiqué inutile de la garder plus longtemps elle n’est plus active.

J’espère que cela vous inspirera et n’hésitez pas à partager avec moi vos recettes, les noms des produits que vous utilisez ou tout autre question et/ou commentaire. Au plaisir !

Facebook https://www.facebook.com/pages/Floralys/426826374103454?ref=aymt_homepage_panel

Twitter : https://twitter.com/Floralysworld

Pinterest : http://www.pinterest.com/floralysworld